• Il faudrait aussi se poser les questions suivantes (et tenter d’y remédier):
    Pourquoi n’existe-t-il pas d’hôtel social sur les communes voisines, Orsay, Bures, Gif, Villebon ?
    Pourquoi les enfants de cet hôtel social des Ulis ne seraient pas aussi scolarisés dans les communes voisines ?
    Cette répartition des efforts de solidarité me parait une obligation morale, politique et même éducative.

  • Répondre à Louis DUTEY Annuler la réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *