Alerte sur la poste de Bures

 

 

Dans le numéro de juin du Républicain, nous vous alertions sur le risque de suppression d’un poste d’agent d’accueil au bureau de poste de Bures.

Ce risque a été confirmé, et la dégradation de la distribution du courrier s’est accentuée. Courrier livré l’après-midi, avec 3 jours de retard, colis perdu ou en souffrance au centre de distribution sur le plateau de Corbeville, cette situation autrefois exceptionnelle est devenue habituelle.

Une motion de protestation a été votée à l’unanimité au conseil municipal de septembre, et une pétition a été lancée par la municipalité (que nous vous invitons à signer, voir le lien sur le site de la ville).

Une telle dégradation du service public n’est pas réservée à notre ville (15 autres bureaux seront réorganisés en Essonne en 2019 !). Pendant longtemps, l’attachement au service public postal venait de la relation privilégiée entre l’usager et le facteur ou guichetier. Ce lien est aujourd’hui peu à peu détruit par une politique qui répond uniquement aux impératifs de rentabilité et de productivité.

Pourtant, ce service public répond aux besoins essentiels et vitaux des habitants et à ce titre ses activités ne peuvent pas être traitées comme de simples marchandises. Face aux difficultés, nées aussi d’une concurrence aux méthodes souvent inacceptables (voir par exemple les conditions de travail des salariés dans les centres Amazon), la direction de la Poste et le gouvernement ont choisi de mauvaises réponses : diversification très discutable (« nouveaux services » à la personne, autrefois gratuits, maintenant payants), et diminution des effectifs d’agents titulaires pour augmenter la productivité !

Comme si la solution consistait à prendre pour seule référence la rentabilité de la banque postale! Dans une société de plus en plus agressive, générant nombre d’inégalités, nos concitoyens ont besoin de protections, de solidarités et de plus de services publics de qualité et de proximité.

Pour préserver cette conception du service public, et défendre notre bureau de poste, signez la pétition en cours. Nous vous donnons rendez-vous pour les futures actions, unissant usagers et salariés, qui s’avéreront nécessaires.

octobre 21, 2018

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *