UN INSPECTEUR DU TRAVAIL MIS À PIED… POUR AVOIR RÉCLAMÉ DES MASQUES Loan Nguyen L’Humanité

https://www.humanite.fr/un-inspecteur-du-travail-mis-pied-pour-avoir-reclame-des-masques-687975

Anthony Smith, agent de contrôle dans la Marne, a été suspendu, mercredi soir, en vue d’une sanction, pour avoir demandé la mise à disposition d’équipements de protection à une association d’aides à domicile. 

Une pétition de soutien à l’inspecteur suspendu, sur change.org, comptabilisait hier près de 12 000 signatures.

En pleine crise pandémique, la mise à pied d’un inspecteur du travail de la Marne et syndicaliste CGT, mercredi soir, a jeté une lumière crue sur les tensions qui enflent dans les services de Muriel Pénicaud depuis des années et singulièrement depuis le début du confinement. Extrême mais pas isolé, le cas d’Anthony Smith, suspendu de ses fonctions pour avoir demandé à une association d’aide à domicile, l’Aradopa, de mettre en œuvre un certain nombre de mesures de prévention pour éviter la contamination de ses salariés au Covid-19, a été vécu comme un ultime acte de répression et d’intimidation à destination de tous les agents de contrôle par l’intersyndicale CGT/CNT/FSU/SUD. Celle-ci avait d’ailleurs annoncé, jeudi, avoir déposé plainte au Bureau international du travail concernant une trentaine de cas de « pressions extérieures indues » recensés auprès de leurs collègues, pratiques prohibées par la convention n° 81 de l’Organisation internationale du travail qui régit leur statut (lire notre édition du 17, 18, 19 avril). « Ils devront rendre des comptes, ce ne sont pas des mots en l’air », a insisté Camille Planchenault, membre du bureau national de SUD Travail.

avril 26, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *